Comment réussir sa reconversion ? l’exemple avec l’écrivain Laurent Gounelle

Comment réussir sa reconversion ? l’exemple avec l’écrivain Laurent Gounelle

  • Vous ne trouvez plus de sens dans votre travail ;
  • Vous souhaitez trouver un travail qui vous passionne et songez pour cette raison à vous reconvertir dans un domaine qui a du sens pour vous ;
  • Vous pensez que vous ne serez jamais épanoui dans votre professionnelle et que vous ne trouverez jamais « votre voie » ;
  • Et si vous vous inspiriez de l’histoire de l’écrivain Laurent Gounelle pour croire qu’il est toujours possible de trouver un emploi épanouissant et qui vous apporte du plaisir, de la confiance et de la motivation.

Laurent Gounelle est un auteur français à succès. Ses livres allient avec habileté histoire romanesque et développement personnel.

Le romancier donne des conférences à travers le monde lors desquelles il parle de ses romans et de ses différentes expériences spirituelles et mystiques. Il est suivi par une communauté de fans qui apprécie la philosophie de vie qu’il distille dans ses romans.

Beaucoup de ses lecteurs viennent le voir à la fin de ses conférences pour le remercier, lui expliquer que ses romans ont changé leur vie et qu’ils leur ont permis de mieux vivre et de mieux se comprendre.

En écoutant Laurent Gounelle nous parler de ses romans, de ses expériences et de ses passions, il est difficile de concevoir qu’il ait pu connaître des périodes très difficiles dans sa vie avant de devenir l’auteur à succès que l’on connaît.

La période de doute avant la dépression

Adolescent, Laurent Gounelle rêvait de devenir psychiatre. Dissuadé de suivre de telles études par ses parents et son médecin de famille, il entame un cursus en sciences économiques. Son diplôme en poche, il travaille rapidement dans le monde de l’entreprise où il réalise des analyses financières.

Très vite, il ne se sent pas à sa place. Attiré par la spiritualité, il ne se retrouve pas dans un univers conformiste, froid et réglé. Il étouffe, il cherche un sens à sa vie mais ne le trouve pas. Il change d’emploi sans changer de voie et d’orientation. Mais à force de se contraindre, de trop forcer sa nature, il craque. Il s’ensuit licenciement, chômage et dépression.

Pour se sortir de sa dépression, le romancier débute des formations en PNL, en hypnose ericksonienne, en analyse transactionnelle et se passionne pour la psychanalyse. Pendant plusieurs années, il consacrera tout son temps à suivre des formations en développement personnel, à effectuer des voyages initiatiques et à rencontrer des sages. Pendant cette période de sa vie, il dépensera toute son énergie, sa force et son argent à chercher un sens à sa vie.

Petit à petit, la dépression s’éloigne. Il commence à cerner ce qui a du sens pour lui, à connaître ses valeurs, ses talents et ses besoins. Il identifie ses fragilités, son besoin de calme, d’harmonie et de recueillement. Il découvre surtout qu’il souhaite partager et transmettre aux autres toutes les connaissances qu’il a acquises dans le domaine de la psychologie, de la philosophie et du développement personnel.

Il décide alors de faire de sa passion son métier et devient consultant en relation humaine, métier qu’il exercera pendant 15 ans. Il interviendra au sein d’entreprises à travers le monde et conseillera celles-ci sur tout ce qui a trait à l’amélioration des relations entre les gens, à l’épanouissement et la recherche de sens au travail.

La mise en commun de ses différents talents

En 2006, il décide d’écrire son premier roman qui aura pour thème la recherche du bonheur et la relation à soi et aux autres. En 2008,  «L’homme qui voulait être heureux » est publié et devient un bestseller mondial. Suivront 5 autres romans qui seront tous couronnés de succès.

L’homme qui voulait être heureux : un 1er roman autobiographique ?

On dit souvent que le premier roman d’un auteur est fortement autobiographique. Ce postulat se vérifie avec le livre l’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle.

Ce roman traite principalement de deux grandes thématiques. La première est la modification des croyances limitantes et la création de croyances positives et stimulantes qui permettent de changer la vision dont on perçoit la vie. La deuxième est la reconversion et l’idée qu’il est possible à tout âge de changer de voie professionnelle et de trouver une voie qui nous permette de nous épanouir complètement et de donner du sens à notre vie.

Ce roman raconte l’histoire de Julian, un trentenaire en vacances à Bali. Julian n’est pas réellement heureux et est en quête de sens et d’harmonie dans sa vie. Il décide lors de son séjour de rencontrer un guérisseur très réputé de Bali.

Les croyances positives et stimulantes

Le guérisseur va faire comprendre à Julian que c’est souvent la façon dont on perçoit les choses ou la vie qui conditionne notre capacité à apprécier les petits moments de bonheur et à supporter les coups durs et les échecs.

Le guérisseur va enseigner à Julian des petits exercices qui vont lui permettre de se débarrasser de ses croyances limitantes et dès lors de changer sa vision du monde. Julian se rend compte que chaque personne voit le monde différemment mais surtout que nous pouvons à tout moment, avec un peu d’effort, changer les comportements ou les pensées qui nous handicapent ou qui ne nous rendent pas heureux.

La reconversion professionnelle

Une partie importante du livre est consacrée à la question de la reconversion professionnelle. Julian n’est pas réellement heureux dans son travail d’enseignant et souhaite changer de voie professionnelle et s’engager dans un domaine artistique.

Comme beaucoup de personnes qui souhaitent se reconvertir, de nombreux freins ou de limitations, apparaissent quand il est temps de passer à l’action. Il se pose par exemple des questions sur le regard que va porter sa famille ou ses proches sur son futur métier.

Que vont-ils penser d’un travail artistique ? Vont-ils être déçus de son choix ? Le guérisseur va l’aider petit à petit à se détacher du regard des autres et l’aider à s’accomplir pleinement sans avoir tout le temps cette peur de combler ou de décevoir les autres.

Un livre qui allie développement personnel et histoire romanesque

Je vous conseille dès lors chaleureusement ce livre si vous êtes intéressé par le développement personnel, par la psychologie ou par le coaching.

Ce livre vous passionnera si vous vous intéressez à changer les croyances limitantes qui vous handicapent ou si vous songez à changer de travail ou de métier.

Laurent Gounelle réussit dans ce libre à englober beaucoup de thématiques de coaching, de développement personnel et de psychologie dans un vrai roman. Cela permet de s’identifier au personnage principal et beaucoup de lecteurs en quête de sens ou ayant commencé un travail sur soi se reconnaîtront dans ce personnage de Julian.

Laurent Gounelle : une reconversion ambitieuse et réussie

L’histoire de Laurent Gounelle est riche d’enseignements et est à même d’inspirer beaucoup de personnes qui ne trouvent pas de sens dans leur travail. Son parcours démontre que changer de voie professionnelle, chercher un domaine qui nous rend heureux et qui nous donne envie de nous lever le matin demande du courage.

Le romancier est descendu très bas avant de comprendre ce qui était essentiel pour lui. Ainsi, une reconversion comme celle de Laurent Gounelle peut paraître facile ou chanceuse si on l’observe de l’extérieur. En réalité, elle a demandé une prise de risque et une sortie de sa zone de confort.

Laurent Gounelle : conférencier du bonheur

L’écrivain fait de nombreuses conférences lors desquelles il partage sa vision du bonheur, de la réussite, de l’échec, ou encore de l’épanouissement personnel et professionnel.

Dans sa conférence « Devenir pleinement soi-même », il nous invite à nous débarrasser des rôles que nous jouons et à ne plus nous définir uniquement par nos positions sociales ou professionnelles, par nos qualités, par notre physique, par notre intelligence ou par notre argent.

Il explique que c’est humain de s’accrocher à ce qui nous valorise mais que ces fausses représentations nous éloignent de qui l’on est vraiment. Laurent Gounelle nous explique que tout a changé pour lui lorsqu’il a dû faire face au chômage et à la dépression. A cet instant, toutes les représentations qui le caractérisait jusque-là se sont écroulées.

Il s’est retrouvé nu, sans rien à quoi s’accrocher. Pourtant, il a réalisé qu’il existait toujours. Il explique que c’est à cet instant qu’il a commencé de ressentir ce qu’il avait réellement envie d’être et de faire.

C’est au moment où il a renoncé à être reconnu de ses parents, de ses proches, de la société, qu’il a commencé à pouvoir être lui-même. Ce renoncement a été coûteux mais a aussi concordé avec le début de son épanouissement personnel et professionnel.

Il mentionne que dès l’instant où il a cessé de vouloir se valoriser, de jouer un rôle, de tenir une posture, tout est devenu simple pour lui et les opportunités sont apparues comme par magie.

La peur de laisser tomber ses représentations

Laurent Gounelle nous incite à laisser tomber nos identités, nos représentations même si cela peut être effrayant. Certaines personnes peuvent en effet se dire : si j’abandonne ces représentations, on ne me verra plus, je serai ignoré.

Selon l’écrivain, c’est tout le contraire qui va se produire. Vous existerez pour ce que vous êtes vraiment. Et le fait d’être vous-même va vous permettre d’exister pleinement, d’attirer des opportunités et des personnes à vous qui vous correspondent complètement. Cela va vous permettre également de faire émerger des choses en vous et de vous faire découvrir ce que vous avez réellement envie de faire de votre vie.

Comment se libérer de ses fausses représentations ?

Pour se libérer de ses fausses représentations, Laurent Gounelle explique que cela va dépendre d’une personne à l’autre. Pour l’écrivain, tout est parti d’un travail sur soi accompli après la survenue de plusieurs échecs.

Il a dès lors effectué des voyages, rencontré des psychologues, des sages, des philosophes qui lui ont permis petit à petit de se débarrasser de ses fausses identités et de trouver qui il était vraiment et ce qu’il avait réellement envie de devenir.

La confiance en soi : la clé de l’épanouissement

Mais l’écrivain précise qu’il n’y a pas qu’un seul chemin vers la découverte de soi. La clé selon lui est de retrouver la confiance par quel que moyen que ce soit. Et on trouve la confiance selon lui lorsque l’on commence à s’aimer véritablement, quand on apprend à nous aimer sans nos fausses représentations de nous-même.

La confiance on la trouve aussi quand on apprend à accepter l’échec. Lorsqu’on comprend que nos failles, nos faiblesses, nos fragilités nous aident à trouver qui l’on est vraiment et ce que l’on souhaite devenir dans la vie.

Laurent Gounelle nous explique que l’on retrouve la confiance en soi lorsque l’on pratique la gratitude. Que lorsque l’on cesse de toujours être déçu ou de ne relever que ce qui ne va dans la vie, les choses changent petit à petit. Que le jour où on commence à apprécier les petits moments de la vie, même si ces moments sont furtifs, la confiance commence à apparaître ou à réapparaître et une nouvelle vision de la vie commence à s’ancrer en vous.

Il est dès lors essentiel de s’atteler à (re)trouver la confiance car c’est dès le moment où cette confiance est retrouvé que l’on devient libre, libre du regard des autres, libre d’être complètement soi-même. Et lorsque cela arrive, on commence à moins s’intéresser à sa petite personne et on se connecte à quelque chose de plus grand que soi.

En résumé

L’écrivain s’épanouit aujourd’hui pleinement dans son travail de romancier et trouve du sens en divertissant et en « aidant » certaines personnes par le biais de ses livres.

Un tel épanouissement peut certainement s’expliquer par le fait qu’il a renoué avec « sa vocation » professionnelle d’enfance. S’il n’est pas devenu psychiatre, il a réussi à toucher des gens d’une autre manière en leur permettant de trouver, par l’intermédiaire de ses romans, quelques clés pour se sentir plus épanoui.